Méthanisation et territoires


  4 avril 2017

Dans un contexte de développement des énergies renouvelables, de lutte contre le réchauffement climatique et de rééquilibrage du développement sur le territoire, il apparaît nécessaire de rattraper le retard pris en France par rapport à nos voisins européens dans le domaine de la méthanisation.  La création d’unités de méthanisation se heurte cependant à un certain nombre de contraintes : techniques, avec une phase de test importante pour calibrer l’installation au gisement qui l’alimente, mais aussi sociétale. Les unités de méthanisation ne bénéficient pas toujours en local du même soutien qu’au niveau national, pour des raisons économiques, géographiques, politiques et sociale. Un travail de recherche est donc requis aujourd’hui pour évaluer les déterminants de l’appropriation sociétale des unités de méthanisation, dans l’optique d’accélérer le développement de la filière.

C’est dans cet esprit que l’APESA s’est associé à l’IFREE , au Laboratoire Interdisciplinaire des Energies du Futur ( Université Paris Saclay)  et au laboratoire PASSAGES  (Université de Pau et des Pays de l’Adour)  pour initier un programme de recherche transdisciplinaire  qui se propose de croiser une analyse économique, géographique, écologique sur les territoires d’implantation avec les données technico-économiques des unités de méthanisation. Le projet ambitionne d’analyser les freins et les déterminants au déploiement d’une unité de méthanisation.

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

L'agriculture se tourne vers les bioplastiques

25 novembre 2019
Pour répondre aux enjeux de demain, accompagner et anticiper les évolutions technologiques, l’APESA mène de nombreuses activités de R&D.
Parmi elles, la coordination du projet BIOPLAST Interreg Poctefa qui vise à développer une filière de production de bioplastiques en secteur agricole sur le principe de l’économie circulaire. Les bioplastiques seront produits à partir de déchets agricoles en intégrant leur biodégradabilité. Une démarche environnementale globale qui s'inscrit dans la dynamique d'éradication du plastique.


Journée scientifique autour du projet CYCLALG

27 mars 2019
Cyclalg est un projet labellisé Interreg Poctefa qui fédère un réseau de centres technologiques dans le but de développer une bioraffinerie à partir de microalgues.

Après 3 années de recherches et travaux, CYCLALG arrive dans sa phase finale avec des résultats probants.

A cette occasion, l'Apesa organise le 15 avril une journée scientifique autour de la thématique des microalgues.


Bioplast, retour sur la présentation des résultats

27 mars 2019
BIOPLAST est un projet de R&D inscrit au Programme Interreg Poctefa. Il étudie les plastiques à base de déchets agricoles (PHAs), sur le territoire transfontalier, au service des professionnels de la plasturgie et de l’agriculture.

Les partenaires du projet se sont réunis en janvier 2019 à Toulouse dans les locaux du CATAR.

En tant que pilote de Bioplast, l'Apesa a animé ces deux journées. Cette rencontre a permis à nos collaborateurs de présenter les premiers rapports du projet.


Valorisation des déchets, biomasses et effluents

Références
  • slider01
  • slider02
  • slider03
TOP